Prévisions et souhaits pour 2015

À quelques heures de 2015, voici mes prévisions (ou souhaits) pour l’année 2015 et le commerce électronique au Canada et dans le monde.

– Place  de marché : Le Canada compte peu de places de marché actuellement. Il me semble que seuls Amazon et Ebay existent ici. Il est probable que certains détaillants verront une opportunité en 2015 à ouvrir leurs sites e-commerce à d’autres vendeurs. On le voit en Europe et aux USA c’est une façon d’augmenter le nombre de références, d’obtenir des données statistiques sur les acheteurs, et de financer une plateforme de commerce électronique.

– Paiement : Le déploiement d’Apple Pay et le lancement de la montre AppleWatch va entraîner des changements dans l’utilisation de la carte de crédit par les consommateurs. L’intégration d’Apple Pay dans le iPhone va aussi simplifier les achats en ligne via des applications dédiées. Il est probable que de grands détaillants offrent une nouvelle expérience d’achat avec ce système de paiement. Peut être verra -t-on aussi apparaître des solutions de paiement hybrides sur les sites transactionnels : payer avec son téléphone.

– Social : Twitter et Facebook ont déjà annoncé travailler sur des solutions pour acheter en ligne directement depuis leurs applications. Google travaille aussi sur la possibilité d’acheter depuis les annonces payantes. Tout comme pour les places de marché, les achats vont s’effectuer de moins en moins sur les sites ecommerce directement mais via un une nébuleuse de sites affiliés : réseaux sociaux, annonces payantes, affiliation, place de marché. La technologie et les interfaces vont devenir omni-présentes en commerce électronique.

– Transport et logistique : voici un souhait qu’en 2015 Postes Canada trouve sur sa route des concurrents qui viendront faire changer la donne en matière de coût de transport. J’espère aussi que les solutions de casier/locker (comme Amazon Locker) se déploieront dans les grandes villes canadiennes pour simplifier les options pour les consommateurs.

– Local : plusieurs startups à Montréal se spécialise dans le ecommerce hyperlocal. Il est probable que le commerce électronique va suivre ce mouvement en 2015 : du service rapide et direct pour les consommateurs à proximité. L’arrivée des supermarchés en click&collect va aussi changer la façon de consommer l’épicerie.